Accueil L'actualité Communiqués de presse European Logistics Center

Luc Chatel, secrétaire d'Etat à l'Industrie et à la Consommation, a ouvert cette journée.
Michel Savy, professeur à Paris 12 et à l'Ecole des Ponts et Chaussées
Octobre 2008

European Logistics Center

Le 2 octobre dernier en Haute-Marne, tout près de Dijon, un Jeudi de l'Economie qui fera date… à l'initiative du SMAEPL.

L'événement demeurera comme le premier Jeudi à avoir pulvérisé sans conteste les limites territoriales du Pays de Langres.
On y a entendu parler anglais et allemand, et sans doute plus cité le mot Europe que le mot Langres autour du buffet, entre deux bouchées de l'excellent fromage local éponyme !
Près de 300 personnes s'étaient déplacées à l'abbaye d'Auberive, représentant 140 entreprises parmi lesquelles : Airbus, Grimonprez, Daher, STVA, … et bien autres.

Luc Chatel, secrétaire d'Etat à l'Industrie et à la Consommation, a ouvert cette journée. Le porte-parole du gouvernement a évoqué le poids de la logistique « au cœur des enjeux de l'économie de demain, en phase avec l'évolution du commerce mondial ». Pour le maire de Chaumont, le territoire a vocation à être maillé par des plates-formes logistiques, la Haute-Marne ayant des atouts stratégiques à valoriser.
« Il faudra être réactifs et professionnels : nous n'avons pas droit à l'erreur, il est nécessaire d'agir de manière conjuguée et cohérente à l'instar de l'organisation de cette journée pour laquelle le SMAEPL, la CCI et le Conseil Général ont prouvé leur volonté de mettre en commun leurs compétences » a souligné Luc Chatel.

Y tend vers X : l'équation différentielle langroise !

Soit Y, la jonction de deux autoroutes. Y tend vers X, avec l'arrivée annoncée d'une nouvelle branche, orientée vers l'est. De ce nœud autoroutier, doublé d'un nœud ferroviaire et d'un canal encore trop étroit mais en devenir, est née l'idée de développer la logistique dans le Sud de la Haute-Marne.
« Sans même attendre le X, la Haute-Marne a des atouts parmi lesquels un Y très envié. A condition de raisonner à l'échelle européenne, elle a une bonne, très bonne carte à jouer » affirme Guy Durantet, vice-président du Conseil Général chargé de l'économie et président du SMAEPL, appuyant ses arguments sur les propos de Michel Savy : « La logistique, c'est une industrie qui crée des emplois (déjà 1,5 million), qui n'est pas délocalisable et qui concerne les bac + 5 mais aussi les bac - 5 ! ».

Jean-Claude Volot, propriétaire l'abbaye d'Auberive, président de l'APCE, Président du Groupe Dedienne et professeur associé en stratégie à Paris 4 et sciences Po Paris, est un virulent défenseur du Pays de Langres. Entrepreneur parlant à des entrepreneurs, il refuse par principe de céder à la morosité ambiante : « j'ai l'énergie du futur ! Dans mes affaires, j'ai toujours entrepris à contre courant ; ce territoire est une terre préférentielle pour la logistique, les taux de TP y sont plus bas qu'ailleurs, le terrain abondant et à petits prix ; il bénéficie d'une main d'œuvre travailleuse et d'un GIP dont chacun sait qu'il peut donner un coup de pouce ».

La belle énergie présente a pour autant su laisser de la place à l'objectivité : Michel Savy, professeur à Paris 12 et à l'Ecole des Ponts et Chaussées, et Jean-Christophe Victor, réalisateur et animateur de l'émission « le dessous des cartes » sur ARTE, ont tenu leur rôle en déclinant les faiblesses et les points forts du territoire.

 

Pour en savoir plus

Voir l'intégralité de la 7e édition des Jeudis de l'Economie
Voir le discours d'ouverture de Luc Chatel
Télécharger l'article paru dans Stratégie Logistique